www.24piecesauto.fr/allumage
 

Paramètres de Soudure MIG

par 2QZ


Le principe de la soudure MIG a été développé il y a une cinquantaine d'année. Un arc électrique est créé entre la pièce à souder et une électrode constituée par le fil qui sort de la torche, qui fait également office d'apport de matière. Un gaz inerte est injecté par la torche pour créer un halo protecteur autour de la soudure et en améliorer la qualité.

Les paramètres importants dans la soudure MIG sont :

Outre le voltage et la vitesse d'alimentation du fil qui sont réglables sur le poste MIG à partir de potentiomêtres, les autres paramètres sont gérés directement par l'opérateur à travers son geste.

Ces paramètres peuvent affecter dans une grande mesure la qualité d'une soudure, et doivent être ajustés correctement avant de souder. Une bonne connaissance de leurs effets sur la soudure est primordiale pour effectuer un réglage optimal en fonction de vos conditions d'utilisation.

La vitesse d'alimentation du fil

Dans la soudure MIG, le courant de l'arc électrique est lié essentiellement à la vitesse d'alimentation du fil et à la distance entre la torche et la tole. Plus la vitesse d'alimentation est grande, plus le courant est grand. On fait donc varier l'ampérage en jouant sur le bouton de réglage de la vitesse du fil.

L'ampérage est très important car il est directement lié à la pénétration, c'est à dire la profondeur de la fusion, qui conditionne la qualité et la solidité de la soudure. Plus l'ampérage est fort, plus la pénétration sera grande. Attention cependant, en carrosserie ou l'on travaille surtout avec des toles minces, on est dans des ampérages faibles, et on a vite fait d'avoir trop de pénétration et de faire des trous dans la tole.

Il existe des valeurs standard d'ampérage pour une épaisseur de tole et un diamètre de fil donnés, généralement fournies par le constructeur du poste MIG.

Notons que le diamètre du fil (habituellement 0.6mm pour les toles fines jusqu'à 1.2mm, et 0.8mm pour les tole plus épaisses) modifie la valeur absolue de l'ampérage, mais il est constant tout au long de la soudure (puisqu'on ne peut le modifier).

Le seul moyen de faire varier le courant pendant la soudure est donc de modifier la distance entre la torche et la tole.

La distance de la torche à la tole

Dans la soudure MIG, un arc électrique est créé entre le fil qui sort de la torche, faisant fonction d'électrode (pole +) et la tole (pole -).

La distance "torche à tole" est la distance comprise entre le point de sortie du fil de la torche et la tole soudée.

En éloignant la torche de la tole, on diminue l'ampérage, donc la pénétration, et vice-versa, c'est pourquoi l'opérateur s'efforce habituellement de garder une distance constante tout au long du soudage, de l'ordre de 1cm à 1.5cm.

Une trop grande distance génère une température d'arc insuffisante et trop de métal est déposé sur le cordon, occasionnant des soudures bombées et peu pénétrantes, ainsi qu'une mauvaise stabilité de l'arc.

Le voltage

Le voltage contrôle la longeur de l'arc électrique. Les postes MIG ont tous un bouton de réglage du voltage, en complément du bouton de vitesse d'alimentation du fil.

Pour un courant donné (déterminé par la vitesse d'alimentation du fil et la distance de la torche à la tole), il existe une valeur optimale de voltage. Par rapport à cette valeur souhaitée, trop peu ou trop de voltage résultent dans une mauvaise pénétration. Le voltage a également une influence sur l'apparence du cordon de soudure : en augmentant le voltage, on aplatit et élargit le cordon de soudure.

La vitesse de déplacement de la torche

La vitesse à laquelle vous maniez la torche a une influence directe sur la qualité de la soudure.

Tout comme pour le voltage, il existe pour une soudure donnée une valeur optimale de la vitesse de la torche, offrant la meilleure pénétration. Trop petite et trop de métal est déposé et tend à étouffer le brasier. Trop grande et la chaleur générée par l'arc n'a pas le temps de faire fondre correctement le métal. La vitesse optimale dans un cas donné relève de l'expérience de l'opérateur.

La position de la torche

On distingue usuellement deux mouvements possibles : L'angle de la torche avec la verticale ne doit pas dépasser 25°, dans les deux types de position.

La position de la torche a une influence assez significative sur la forme du cordon de soudure, plus que le voltage ou la vitesse. En mode PUSH, il y a moins de pénétration, le cordon est plus large. C'est le mode utilisé pour souder des toles fines. En mode PULL, par contre, la pénétration est optimale, et le cordon plus étroit.


CARACTERISTIQUES D'UNE SOUDURE

Pénétration

La pénétration est la profondeur qu'a atteint la fusion en dessous de la surface du métal. C'est donc un paramètre primordial pour la solidité d'une soudure : trop peu de pénétration et la soudure, apparemment réussie, risque de lacher.

Comme nous l'avons vu plus haut, le paramètre primordial agissant sur la pénétration est le courant de l'arc, qu'on ajuste par la vitesse d'alimentation du fil, et la distance de la torche à la tole. Dans une moindre mesure, la technique Pull assure une meilleure pénétration que le Push.

Forme

En gros un cordon de soudure est plutôt plat ou plutot rond, sa forme se mesurant à sa largeur et sa hauteur. Un certain nombre de paramètres peuvent faire varier la forme du cordon.

Tout d'abord, l'ampérage et la vitesse de soudure influencent la masse de matière déposée, donc la taille globale du cordon. Ainsi, si la vitesse d'alimentation du fil est diminuée, le cordon sera plus petit.

Ensuite, le voltage permet de contrôler la forme du cordon : plus de voltage égal cordon plus plat et large (la masse du cordon de changeant pas). Dans une moindre mesure, la technique a également une influence, le mode Pull occasionnant des cordons plus étroits et le mode Push des cordons plus plats. De même, une plus grande longueur de fil dépassant du bout de la torche occasionne des cordons plus hauts.

CONCLUSION

Le tableau ci-dessous résume les influences respectives de chacun des paramètres sur le cordon de soudure :

Pénétrationtaille cordonforme cordon
augmenterdiminuer augmenterdiminuer
plat

bombé
vitesse alim. fil
voltage
vitesse soudure
distance torche
diamètre fil
angle torche PULL 25° PUSH PUSH PULL

Ces quelques éléments théorique devraient nous aider à analyser et rectifier les réglages et la technique que nous mettons en oeuvre pour nos travaux de carrosserie, afin d'obtenir des soudures solides et durables. Bien sûr, de la pratique naîtra l'expérience qui nous permettra d'effectuer à l'avenir ces réglages naturellement, sans réfléchir. En attendant, un peu de lecture et beaucoup de pratique s'imposent !

LIENS UTILES

Lien Description
DIY MIG Welding un site très clair et didactique pour débuter !
MILLER Basic Welding Technique cours en ligne sur les bases de la soudure MIG.
soudeur.com portail français du soudage.


Mention légale : les propos tenus dans cet article sont les vues personnelles de l'auteur et n'ont pas vocation de guide. Le lecteur, s'il décide de les appliquer, le fait à ses risques et périls, sans engager à quelque niveau que ce soit la responsabilité de l'auteur. L'auteur précise qu'il n'est lié en aucune façon aux fournisseurs des différents produits cités dans cet article.

© Classic Garage. Reproduction interdite sans autorisation écrite préalable.

Copyright © 2004-2011 by Classic Garage. All rights reserved.
Contact : info @ classic-garage.net