Techniques de Restauration de la Carrosserie pour une Protection Anti-Corrosion Maximale

par tintin911


L'idée est simple en apparence: trouver la rouille, l'enlever, et faire en sorte qu'elle ne revienne pas ! Cet article tente d'apporter des réponses claires et fiables, conformes à l'état de l'art.

dernière mise à jour : Octobre 2012

Une des parties les plus pénibles de la restauration d'une ancienne est certainement le travail d'assainissement de la carrosserie. Sur une voiture de 30 ans et plus, de la rouille est à prévoir, c'est normal.

La rouille s'exprime lorsque les composants suivants sont présents : du métal nu, de l'air et de l'humidité. Sur les voitures anciennes dont les peintures sont devenues poreuses avec le temps, et dont les soubassements et passages de roues étaient mal protégés contre les les chaussées mouillées et le sel des routes d'hiver, toutes les conditions sont réunies. On retrouve donc fréquemment de la rouille au niveau des soubassements, des planchers, longerons, cachée sous la peinture ou, pire, sous de la choucroute ayant servi à camoufler une réparation bâclée.

Malgré son importance, c'est un sujet sur lequel le restaurateur est encore mal informé, à en juger par le nombre de questions sur les forums internet. Pourtant, quoi de plus décevant que d'avoir passé des centaines d'heures à décaper, souder et remettre en peinture une voiture de collection pour découvrir 6 mois après des bulles de rouille cloquer sous le vernis ?

Vous trouverez dans les chapitres suivants une description des différentes étapes des travaux de carrosserie, organisés selon les thèmes suivants :

SOMMAIRE

 Techniques de décapage
 Quelle primaire anti-corrosion choisir ?
 Réparer ou remplacer un panneau ?
 Comment neutraliser la rouille dans les endroits inaccessibles ?
 Traitement de la carrosserie pour une protection anti-corrosion maximale
 Traitement du chassis et des faces internes
 Recommandations générales
 Produits
 Liens

TECHNIQUES DE DECAPAGE

Pour une restauration fiable de la carrosserie, il n'y a pas d'autre solution que de démonter tous les éléments mécaniques, et décaper totalement la peinture jusqu'au métal. Ce n'est qu'à ce moment qu'on aura une vue objective de l'état du véhicule, s'il a tapé, comment il a été réparé, et l'étendue de la corrosion. On pourra alors planifier les travaux de remise en état.

A contrario, on peut également réaliser tous les travaux de carrosserie visiblement nécessaires puis sabler et corriger les derniers détails (en espérant qu'il n'y ait pas trop de mauvaises surprises !) avant d'apprêter.

Il y a plusieurs techniques pour atteindre le métal nu, chacune a ses avantages et inconvénients :

Dans tous les cas, dès que la carrosserie est à nu, la corrosion commence son œuvre funeste, et il faut sans tarder la nettoyer et la dégraisser, puis appliquer une primaire anti-corrosion. Les surfaces à réparer (découpe, masticage) seront alors à nouveau dénudées ponctuellemet le temps des réparations.


Vous êtes maintenant prêts pour entamer les travaux de soudure et rectification. C'est à ce moment qu'intervient le choix épineux de remplacer ou réparer les panneaux.

REPARER OU REMPLACER UN PANNEAU ?

La décision de réparer (patcher) ou remplacer purement et simplement un panneau abîmé par la rouille n'est pas uniquement économique : les panneaux de remplacement sont de qualité variable, les cotes plus ou moins respectées, et en conséquence les ajustements peuvent être assez lourds. Il est donc souhaitable de connaître la réputation et la qualité des panneaux de remplacement avant de faire un choix.

On sous-estime cependant parfois le temps requis pour réparer soi-même un panneau : délimiter la partie à découper, préparer un gabarit, découper le nouveau morceau selon le gabarit, l'ajuster, le souder (ceci peut prendre pas mal de temps en soi !), meulage, etc… sans compter les risques de déformation et autres joyeusetés.

Pendant ces phases il est assez pratique d'utiliser un apprêt en bombe pour la protection temporaire des zones de travail avant les couches d'apprêt / finition.

COMMENT NEUTRALISER LA ROUILLE DANS LES ENDROITS INACCESSIBLES ?

Il n'est malheureusement pas toujours possible de décaper toutes les faces de la carrosserie, et il reste des éléments (typiquement corps creux, longerons, etc…) sur lesquels peut subsister de la corrosion, mais qui ne nécessitent cependant pas un remplacement complet.

La solution consiste alors à neutraliser chimiquement la rouille, et à bloquer toute progression ultérieure.

Pour les corps creux il est conseillé d'utiliser de la cire à corps creux possédant des additifs anti-corrosion. Ces types de cire peuvent pénétrer la poussière et la rouille et assurer par la suite une excellente protection, si on prend soin d'en appliquer généreusement avec un diffuseur adapté.

Si la corrosion est peu accessible au décapage, on peut toujours faire appel à des inhibiteurs de rouille chimiques, qui convertissent la rouille en un substrat neutre qui scelle théoriquement toute progression future. Il existe également des "peintures sur rouille" type POR-15, Hammerite ou Julien, mais si la rouille est bien développée, toutefois, rien ne remplace la découpe des tôles malades et remplacement par de nouvelles tôles !

TRAITEMENT DE LA CARROSSERIE POUR UNE PROTECTION ANTI-CORROSION MAXIMALE

Ce chapitre décrit les étapes de préparation et protection de la tôle lors des travaux de soudure de panneaux complets ou de patchs de remplacement, de façon à assurer une protection anti-corrosion durable et préparer à la mise en peinture.

QUELLE PRIMAIRE ANTI-CORROSION CHOISIR ?

Cette sous-couche, la première sur le métal nu, a un role crucial : promouvoir une bonne adhérence pour les couches supérieures, mais également apporter une excellente protection anti-corrosion.

Il y a un grand choix de primaires sur le marché : entre les impressions, les apprêts phosphatants, les impressions/apprêts, les epoxy, pas facile de s'y retrouver ! Chaque produit a ses caractéristiques en termes de prix, types de supports acceptés, pouvoir anti-corrosion, accrochage, compatibilité avec les autres peintures, pouvoir garnissant, facilité d'utilisation et de ponçage, etc...

On peut répartir ces primaires en trois grandes familles :

Dans le cas de la restauration de voitures, l'apprêt 2K est le produit le plus économique et le plus simple à mettre en oeuvre grâce à son haut pouvoir couvrant. Attention cependant à ne l'appliquer qu'avant peinture car il ne peut en général être recouvert par des mastics polyester.

TRAITEMENT DU CHASSIS ET DES FACES INTERNES

Pour ces parties de la carrosserie (planchers, passages de roue, intérieur de capot, de coffre, etc…), on a pas besoin d'un fini impeccable, par contre il faut absolument une protection anti-corrosion renforcée, résistant aux projections de débris humides et gravillons, et une bonne isolation phonique. En complément des étapes précédentes, on pourra :

Dans le cas des chassis de type tubulaire, on pourra opter pour une peinture epoxy épaisse appliquée à même le métal nu, comme EAF 2090 proposée par Restom.

RECOMMANDATIONS GENERALES

D'une manière générale, évitez de programmer vos opérations de restauration de carrosserie les mois d'hiver, plus humides donc plus oxydants, et dont les basses températures augmentent les durées de séchage de nombre de produits ! Typiquement, en dessous de 10°C, point de peinture !

consignes de sécurité

décapage et préparation des surfaces

soudure

Apprêt et protection

PRODUITS

Produit Description
dégraissant ces produits sont très répandus. Le trichloroéthylène étant très toxique, on en trouve du substitut sans danger chez Brico Merlin.
primaire soudable ces primaires sont disponibles en bombe, au zinc ou au cuivre, dans les magasins de pièce auto professionnels.
impression phosphatante Un produit très efficace et simple à appliquer (au chiffon) pour protéger les petites surfaces après décapage ou soudure est le PHO4090 de Restom. Grâce à ce produit, vous pouvez prendre votre temps pour restorer une carrosserie entière et la sabler et l'apprêter à la fin.
primaire anti-corrosion vendues par tous les fabricants de peinture primaire pour l'automobile, comme par exemple chez Colaroid, Dupont, Spies Hecker ou encore les fournisseurs de produits pour la réparation des carrosseries comme La centrale du carrossier.
convertisseur de rouille chimique il y a là l'embarras du choix, mais malheureusement pour des résultats très variables. Parmi les produits de bonne réputation, on trouve Rustol Owatrol, Oser Ferose, etc...
peinture anti-rouille peintures directes sur rouille, les ténors du marché étant Hammerite, et Julien, mais aussi POR-15 leader aux états-unis mais mal distribué en europe.
peinture Epoxy à froid pour chassis Peintures épaisses applicables au pinceau ou au pistolet, directement sur chassis décapé ou sablé. Un excellent produit est l'EAF 2090 de Restom.
cire à corps creux disponible dans tous les magasins pros.
joint polyuréthanne en tube ou en bombe, disponibles chez les magasins pros auto.
mastic habituellement polyester, différents types disponibles, pour remplissage, finition, ...

LIENS

Lien Description
soudure à l'étain sur ce site de restauration d'une Alfa (référencé sur Classic Garage !), voir à l'étape 3 le tutoriel sur la soudure à l'étain, très clair.
groupement "peintures carrosserie" de la FIPEC regroupant des fabricants de peinture pour l'automobile, ce site offre des articles techniques sur les différents types de peinture, des consignes de sécurité, etc...
SURFANET, le guide des traitements de surface par impact Surfanet est un véritable guide technique des traitements de surfaces par impacts. Au travers de ses 6 rubriques, il raconte l'histoire et l'évolution du sablage, depuis son origine jusqu'à nos jours. Il donne toutes les définitions et les termes génériques des traitements de surfaces actuels, ainsi que leurs applications dans la préparation, la finition ou le traitement mécanique des surfaces.
Classic Garage Sur le site de Classic Garage, des articles techniques traitant de la restauration de carrosserie, mais aussi beaucoup de liens vers des cas pratiques au travers des projets de restauration répertoriés.
Forum-auto.com Dans la section "restaurations" de forum-auto.com, beaucoup de récits de restauration en photos, et des membres très actifs et toujours prêts à répondre aux questions.

se reporter au dictionnaire anglais/français sur le site pour d'éventuels problèmes de compréhension des articles anglo-saxons.



Mention légale : les propos tenus dans cet article sont les vues personnelles de l'auteur et n'ont pas vocation de guide. Le lecteur, s'il décide de les appliquer, le fait à ses risques et périls, sans engager à quelque niveau que ce soit la responsabilité de l'auteur. L'auteur précise qu'il n'est lié en aucune façon aux fournisseurs des différents produits cités dans cet article.

© Classic Garage. Reproduction interdite sans autorisation écrite préalable.

Copyright © 2004-2011 by Classic Garage. All rights reserved.
Contact : info @ classic-garage.net